Ce module explique les étapes requises pour la production du riz pluvial de bas-fonds. Il couvre la sélection du bas-fond approprié jusqu’au stockage du riz paddy en passant par la sélection et l’usage des semences certifiées d’une part et le traitement des semences auto produites d’autre part.

Le riz pluvial est cultivé essentiellement sur plateaux (sur  les mêmes types de terres que le maïs, l’arachide et l’igname). Ce cours renseigne sur les différentes étapes de production du riz pluvial, du semis jusqu’à la post-récolte.

Aujourd’hui des méthodes culturales peuvent être utilisées pour améliorer les rendements du riz. Ce module aborde les opérations techniques pour obtenir de bons rendements en riziculture irriguée. Les étapes vont du choix des semences à la conduite et la protection du champ.

La récolte et le battage constituent des opérations décisives pour garantir une bonne productivité et une bonne qualité du riz. Tous les efforts consentis depuis la préparation du sol peuvent être compromis lorsque ces opérations sont mal effectuées. Ce module fait le point sur les différents facteurs à considérer pour éviter de grandes pertes en quantité et en qualité de paddy lors de ces opérations.

Le battage du riz est une opération qui se fait après le récolte. cette opération est importante pour un bon stockage du riz. Le module vise à présenter les mesures à entreprendre lors du battage du riz.

En riziculture de bas-fonds, la maîtrise de l‘eau fait souvent défaut. C‘est la raison principale pour laquelle la quasi-totalité des champs de riz dans des bas-fonds est repiquée. Cette référence explique l’importance de la densité et de la profondeur de repiquage.

Ce module présente les généralités sur la gestion de l’eau en riziculture de bas-fond. Il décrit également les différents procédés de gestion de  l’eau en fonction des différents stades de production du riz et informe enfin sur les maladies et les problèmes qui peuvent découler d’une mauvaise gestion de l’eau.

L'expert du cours : Cyriaque Akakpo

En Afrique tropicale, la riziculture de bas-fonds compte pour 55 % de la surface totale de riz cultivé. Il existe tout un ensemble de systèmes de riziculture de bas-fonds. Ce module présente les cultures des bas-fonds recouverts de 50 cm d’eau maximum.

Il est important de sécher les grains du riz directement après le battage et le vannage, afin d’obtenir un taux d’humidité idéal pour une bonne  conservation du riz.

Tout sol contient des éléments nutritifs essentiel pour le développement d’une plante. Mais à cause de divers facteurs humains ou naturels, il peut peu à peu perdre sa fertilité, ce module développe des thématiques ayant trait à l’optimisation de la fertilité du sol permettant d’obtenir de bon rendement rizicoles.

L'expert du cours : Cyriaque Akakpo